Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Parlez de ce que vous voulez !
Avatar du membre
niap
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1460
Enregistré le : 20 mai 2008 19:41

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par niap » 25 avr. 2019 5:58

Ah merde
Et pendant ce temps là, papon, libre jubile
l'état n'est pas ingrat quand on lui est servile
Chassant négligemment d’un revers de la main
L’image des enfants qui partent dans les trains

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1211
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par Norma Bates » 29 avr. 2019 14:10

La discussion qui s'en est suivie à propos de Calmos, les Valseuses et autres, a été déplacée vers un topic dédié dans "Discussions diverses": Juste ici.
(p.s.: Le sujet a failli s'appeler "Les couilles", très sobrement, mais je ne voulais pas qu'on pense que je faisais du mauvais esprit ;) )
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
niap
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1460
Enregistré le : 20 mai 2008 19:41

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par niap » 30 avr. 2019 18:18

Et du coup, Anémone on peut? Je taquine

Et pendant ce temps là, papon, libre jubile
l'état n'est pas ingrat quand on lui est servile
Chassant négligemment d’un revers de la main
L’image des enfants qui partent dans les trains

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1211
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par Norma Bates » 30 avr. 2019 19:19

Allez-y les gars hein. Reprenez vos discussions. Je ne vous dérangerai plus. Je ne vois plus rien qui laisse une place digne de ce nom à une meuf ici de toutes façons, depuis déjà un bon bout de temps.
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
niap
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1460
Enregistré le : 20 mai 2008 19:41

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par niap » 30 avr. 2019 19:51

Hé euh non, juste un hommage à Anémone... :hausse:
Et pendant ce temps là, papon, libre jubile
l'état n'est pas ingrat quand on lui est servile
Chassant négligemment d’un revers de la main
L’image des enfants qui partent dans les trains

kolonel muller
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 1254
Enregistré le : 07 mai 2005 13:22

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par kolonel muller » 30 avr. 2019 21:01

Norma Bates a écrit :
30 avr. 2019 19:19
Allez-y les gars hein. Reprenez vos discussions. Je ne vous dérangerai plus. Je ne vois plus rien qui laisse une place digne de ce nom à une meuf ici de toutes façons, depuis déjà un bon bout de temps.
Ooooh non Norma, pour ma part je lis tes interventions avec toujours beaucoup d'intérêt ! Et je serai bien en peine de réagir car elles sont souvent très bien argumentées ...
Et si j'avais du temps je regarderais LES VALSEUSES et j'essayerai de te donner mon ressenti 20 ans après l'avoir vu pour la deuxième et dernière fois car je t'avoue que c'est la première fois que j'entends un tel discours à propos de ce film et que visiblement tout un aspect des choses m'avait complètement échappé ( et je n'en suis vraiment pas fier :oops: )
Et puis dernière chose il y a trop peu de filles sur PUNX FORUM !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bref, continue !! :babos:

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1211
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par Norma Bates » 02 mai 2019 15:48

C'est très sympa Kolonel. Et merci aussi à Niap pour son gentil message privé.
Oui, il y a trop peu de filles sur le punxforum. Elles ont déserté petit à petit. Je me souviens avec nostalgie de discussions avec Clémence, avec Framboise, avec Louna, avec Nimoe, avec Anomalia et j'en oublie. Des filles qui ont fait évoluer des visions, la mienne y compris (quand je relis certains vieux sujets, je me dis que je n'aurais plus le même positionnement aujourd'hui); des forumeuses qui se serraient les coudes, qui dénonçaient, qui se marraient, qui décortiquaient, qui s'opposaient parfois, mais qui avaient toutes pour point commun, beaucoup d'esprit et de sensibilité. Aujourd'hui, il y a moins de discussions poussées de toutes façons ici, pour ne pas dire plus aucune. Occupé-e-s qu'on est dans nos moments sur internet, à mater des séries en streaming, à zoner à des endroits où la moyenne de la longueur des échanges est d'environ cinq mots, ou que sais-je. Alors quand il y a une vraie discussion, c'est déjà ça.

Aux hommes du forum qui liront:

Rien de dramatique, mais ce qui est regrettable aujourd'hui, ce n'est pas tant de se sentir seule(s) en nombre, que de se sentir isolée dans les échanges. Sans vouloir parler pour meluzine, mais pour faire un simple constat, son topic I hate music, a reçu 4/5 réponses sur les trois premières pages et puis plus rien jusqu'à la 16ème (à ce jour donc). Il est vrai que sur d'autres topics d'émissions de radio, il n'y a pas forcément d'échanges non plus, mais ce n'est pas une raison. Je ne sais pas trop si je suis ou non pour la discrimination positive, mais j'aurais tendance à penser que ça aurait pu être sympa de la part de certains forumeurs de montrer de l'intérêt au topic qu'une femme a choisi d'alimenter vaille que vaille. Parce que c'est assez balèze de se faire une place dans un univers masculin. Et que ça mérite peut-être un peu de soutien. Même si ça n'engage que moi de le penser. D'ailleurs on lit des choses sur certains topics, qui devraient théoriquement faire bondir, pourtant.... pas un mot. Quand sur le sujet "Les festivals qui n'aimaient pas les femmes", un homme écrit qu'il y a beaucoup moins de filles actives dans la musique [punk]: aucun membre masculin ne réagit. Alors que vous avez tous des amies, des connaissances, des frangines, voir vos meufs, qui s'investissent autant que les mecs. Et on ne devrait pas laisser passer sans rien dire un discours réducteur pareil, pas plus vous que le seul pour cent de femmes ici présentes. Pourtant quand une meuf prend la parole et fait le parallèle avec le forum, personne ne rebondit plus. On peut même confier qu'on s'est faite menacer parfois sur le forum, sans que personne ne montre son étonnement, ni sa tristesse. Ça coule comme de l'eau sur de l'huile, ça ne pénètre pas.

Voir par ailleurs pleurer sur un acteur aux rôles rétrogrades dans des scenars d'un sexisme effarant (Marielle dans Les galettes de Pont-Aven, Calmos and co comme c'est bien résumé dans cet article (qui parle de Tevanian, qu'abFab citait, merci à lui), ça déçoit. Voir défendre les intentions d'un réalisateur misogyne aussi. Alors on prend son courage à deux mains, très hésitante, en sachant qu'on prend le risque de jeter un énorme pavé dans la mare (aux connards, oserai-je dire si j'étais méchante). Et on se lance, ne sachant pas trop par où commencer, on remonte ses petites bretelles de Punky Brewster et on va seule au charbon pour tenter de démonter les faux-semblants et les clichés bien ancrés de la vision de ce cinéma archaïque, patriarcal et absolument plus défendable (Voir cet article qui fait le parallèle entre les Valseuses à qui étrangement on pardonne, et le porno misogyne, ou le parallèle avec des mecs comme Harvey Weinstein sur quoi/qui on chie par contre tous-tes unanimement). Il y a eu un nombre impressionnant de vues sur le sujet. Mais qui a montré de l'intérêt, parmi tous ceux qui l'ont lu?
Ce n'est pas facile de prendre la parole quand on est une femme. Vous n'êtes pas sans l'ignorer, même en tant qu'hommes. Ça l'est encore moins en telle minorité. Ce n'est pas facile de parler de ce qui fait violence et participe à la culture du viol dans des classiques du cinéma appréciés depuis trop longtemps. Parce que parler de violence ordinaire envers les femmes, c'est déjà devoir parler de soi. De ce qu'on connaît depuis toute gamines, qu'on a subi ou qu'on a vu parfois nos mères, nos grands-mères, nos sœurs, nos amies, nos voisines subir. C'est difficile d'en parler. Et parler de viol, dévoiler tout ce que ça peut avoir de plus intimement enfoui, peut être très éprouvant pour quelqu'un-e. Braver la réminiscence d'un traumatisme pour tenter d'ouvrir une discussion constructive, ce n'est pas rien. Accueillir et encourager la parole d'une femme, si elle choisit de parler aussi un peu de sa propre histoire à travers la critique d'un film, c'est important. Si on parle bouquins, musique, films, c'est justement parce que ce sont des supports qui nous servent à réflexion. Tout le monde le sait. Alors écrire ou lire des textes "féministes" au sujet d’œuvres diverses, dans des zines ou ailleurs, c'est bien, mais ces supports de notre culture (punk) commune doivent avant tout servir à aller plus loin quand il y en a l'occasion et à faire avancer les choses dans un réel bon sens, concret mais aussi fort de symbolique. Sinon, c'est comme pisser dans un violon.

Il est regrettable que dans cet échange (comme souvent lorsque des femmes essaient de parler de violences misogynes) il n'y ait pas eu de curiosité, de questions posées: "Que font ces hommes qui peut faire tant violence au regard d'une femme?", "Pourquoi est-ce un viol, selon toi (qui es une femme)?", "Qu'est-ce que qu'on ne peut pas pardonner au réalisateur?". "Que montre-t-il des femmes qui est insupportable pour une femme aujourd'hui?". "Pourquoi faudrait-il fermement condamner ce film?", par exemple. Depuis le mouvement "Balance ton porc" (pauvre bête), on a entendu le très bon conseil: "Posez des questions aux femmes autour de vous, vous verrez qu'elles seront ouvertes pour vous répondre". Mais qui le fait vraiment? Des films de Blier montrent des femmes mutiques se faire commenter, analyser, critiquer, moquer, agresser, violer par des hommes, sans le dénoncer. Vous venez, pour certains, dire que vous avez aimé ces films. Une femme prend le sujet à bras le corps pour essayer d'expliquer pourquoi il est dangereux de dire qu'on aime ces films sans participer à une certaine apologie de la culture du viol. Loin de vouloir faire de reproches ni culpabiliser, mais juste pour faire un peu avancer le schmilblick en matière de féminisme peut-être, ça aurait été encourageant et bienveillant de chercher tout simplement à mieux comprendre son ressenti et ses revendications, qui sont celles justement des victimes d'agressions sexistes et sexuelles, qui ont tant de mal à parler.

Sortez les violons :calimero: . Ça fera peut-être girlsplaining mais 'm'en fous (comme de mes premières garnitures).
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
meluzine
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 438
Enregistré le : 07 nov. 2007 18:26

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par meluzine » 02 mai 2019 21:47

Norma, je voulais t'envoyer un smiley avec un coeur mais y en a pas...
Je t'enverrais un petit mot. Bisous

Avatar du membre
Yann
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 638
Enregistré le : 31 janv. 2005 13:10

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par Yann » 03 mai 2019 7:59

Oh nooon !!!! Chewie est mort.
Image
Ever notice hardline radicals can go on start trips too, when no one's pure and right except themselves ? "The Party Line says no, feminists can't wear fishnets. You wanna help stop war ?, well, we reject your application ; you crack too many jokes and you eat meat".
What better way to turn people off than to twist ideas for change into one more church that forgets we're all human being.

kolonel muller
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 1254
Enregistré le : 07 mai 2005 13:22

Re: Ils nous quittent et le monde sera plus jamais pareil...

Message par kolonel muller » 03 mai 2019 20:42

Norma Bates a écrit :
02 mai 2019 15:48
Des films de Blier montrent des femmes mutiques se faire commenter, analyser, critiquer, moquer, agresser, violer par des hommes, sans le dénoncer. Vous venez, pour certains, dire que vous avez aimé ces films. Une femme prend le sujet à bras le corps pour essayer d'expliquer pourquoi il est dangereux de dire qu'on aime ces films sans participer à une certaine apologie de la culture du viol. Loin de vouloir faire de reproches ni culpabiliser, mais juste pour faire un peu avancer le schmilblick en matière de féminisme peut-être, ça aurait été encourageant et bienveillant de chercher tout simplement à mieux comprendre son ressenti et ses revendications, .
Ne crois surtout pas que tes interventions sont restées lettre morte ... Je suis sûr que comme moi nombreux seront celles et ceux qui reverront ces films d'une autre façon ( comme le dit Daniel ... ) ...
Pour CALMOS, c'est une copine qui m'a conseillé ce film. Elle le trouve formidable ... Comme je l'écrivais plus haut, il m'a débecté ... Elle m'a répondu qu'il fallait absolument que je persévère ... :p4:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités