Injures et harcèlement des femmes en rue

Le punk n'est pas qu'une musique ! Ici on discute de l'actualité, des manifs et des résistances en lien direct avec notre culture. "Make punk a threat again", ça vous dit encore quelque chose ?!
Avatar du membre
Bibo
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 497
Enregistré le : 16 mars 2005 19:07

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Bibo » 09 août 2012 11:37

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sujet est sensible, non ? 2 pages là-dessus : c'est révélateur ... :-?
« Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur. »
Victor Hugo

Avatar du membre
Starsky
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 1176
Enregistré le : 18 mai 2006 14:40

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Starsky » 09 août 2012 16:29

Partant de ce point de vue, l'hégémonie du sujet sensible est portée par les poissons cartilagineux ! :-)

Avatar du membre
Yann
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 668
Enregistré le : 31 janv. 2005 13:10

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Yann » 10 août 2012 11:24

Heureusement que personne n'a abordé la sexualité des requins ! Que je ne connais pas d'ailleurs. Mais je sais que les dauphins n'hésitent pas à se mettre à plusieurs pour violer une dauphine. Bon, le dauphin n'est pas un poisson cartilagineux. Ho la la, je m'égare ! :biere
Ever noticed hardline radicals can go on star trips too, when no one's pure and right except themselves ? "The Party Line says no, feminists can't wear fishnets. You wanna help stop war ?, well, we reject your application ; you crack too many jokes and you eat meat".
What better way to turn people off than to twist ideas for change into one more church that forgets we're all human beings

Avatar du membre
taxi driver
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 388
Enregistré le : 24 août 2006 13:24

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par taxi driver » 10 août 2012 15:23

N'essayez pas de noyer le poisson, je vois clair dans votre petit jeu!
Ahhh... personne n'a dit que seuls les maghrébins traitaient les filles de salopes, ohlala les raccourcis.
Et non, que les comportements diffèrent réellement selon les milieux (ou plus exactement qu'on puisse avoir légitimité à le dire sans se faire taxer d'ethnocentrisme) ne semblait pas évident pour tout le monde à la lecture des posts de Taxi Driver.
Je me suis peut-être enflammé un petit peu... Mais on était rendu à des considérations du genre: les anglais boivent du thé, les africains ont le rythme dans la peau... Enfin bref!

De mon coté je ne reproche rien au court-métrage mais plutôt à ses commentaires. Après, comme vous le dites les faits sont les faits et posent un gros problème.

En survolant un peu l'affaire, je suis tombé sur une campagne de sensibilisation intéressante:

[youtube]3ZQxVIw4JVw&feature=player_embedded[/youtube]
Des regards lourds et insistants, des propos plus ou moins crus murmurés ou braillés, des gestes déplacés...
Les femmes sont souvent l'objet de harcèlement dans les rues de Beyrouth. Contre ce harcèlement sexuel, banal et quotidien, le collectif libanais Nasawiya a créé l'initiative les "Aventures de Salwa".
Après la carte du harcèlement qui invite les victimes à recenser ce qu'elles subissent, les conférences et groupes de discussion, Salwa s'est engagée dans une nouvelle "aventure" en forme de camion publicitaire sillonnant les rues du pays. Un camion dont les haut-parleurs crachent de bonnes grosses phrases-cliché de dragueur lourdingue. Mais des phrases prononcées, cette fois, par des voix de femmes.
Une belle inversion des rôles visant à faire comprendre aux femmes que le harcèlement n'est pas une fatalité, et aux hommes qu'il n'est pas un jeu. Reportage.
Narvalo With Attitude

Avatar du membre
Anomalia
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1044
Enregistré le : 02 août 2006 0:45

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Anomalia » 10 août 2012 15:37

Mais on était rendu à des considérations du genre: les anglais boivent du thé, les africains ont le rythme dans la peau... Enfin bref!
:?: Je me demande si on a lu la même chose... C'est précisément ce à quoi Athalie s'est opposée dans chacun de ses posts!
De mon coté je ne reproche rien au court-métrage mais plutôt à ses commentaires.
Faudrait arrêter de juger de la qualité (morale en l'occurrence) d'une vidéo à partir des commentaires Youtube! Non mais sérieux, les commentaires Youtube quoi!
"I came to America because I heard the streets were paved with gold. When I got here, I found out three things: first, the streets weren't paved with gold; second, they weren't paved at all; and third, I was expected to pave them."

Avatar du membre
taxi driver
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 388
Enregistré le : 24 août 2006 13:24

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par taxi driver » 10 août 2012 18:01

:lol:

Je parle pas des commentaires youtube! En même temps tu n'as pas tord, j'ai lu un peu les commentaires youtube aussi, ça a du me monter au bourichon. :twisted:

Moi j'ai lu ça ici:
c'est clair que là où je vis, c'est pas une réalité quotidienne, ou alors vraiment dans 2-3 HLM hyper pourris, et encore...
C'est une généralisation mais c'est aussi un fait que les peuples méditerranéens sont plus machos. Je suis persuadé qu'à population égale, tu te fais + brancher dans une rue de Marseille que dans une rue d'Oslo si tu te balade en jupe.
Ma compagne avait été en voyage scolaire en Italie, eh ben dans les rues de Rome, les "puttana" ça fusait derrière le dos des lycéennes. Désolé mais dans les villes françaises ou j'ai été, j'ai jamais vu ça.
Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a d'ethnocentriste, de raciste, ou de quoi que ce soit qui termine en "iste" que de dire que les italiens sont plus machos que la moyenne. C'est comme de dire que les marseillais conduisent comme des pieds, ou que les anglais boivent beaucoup de thé.
C'est scandaleux de dire qu'au Maroc j'ose un peu moins me trimballer en mini-jupe ? Je peux tout aussi bien dire sur un sujet qui n'a rien à voir que la découverte d'une certaine culture africaine m'a fait prendre conscience du caractère totalement culturel de certaines maladies mentales, de la dépression, etc. dans les pays occidentaux, quand au Burkina Faso les gens bouffent pas tout les jours mais ont, souvent, une putain d'énergie et de solidarité qui fait globalement défaut aux pays les plus riches...
Pour moi c'est des stéréotypes, des représentations.

C'est plus les propos de Yann que j'ai trouvés réducteurs, c'est pour ça que j'ai eu envie d'intervenir. après j'ai bien compris ce que veut dire Athalie et dans son raisonnement je trouve qu'elle aborde bien le sujet, mais y'a des trucs qui me font tiquer, soit je pige pas, soit on est pas d'accord.
Narvalo With Attitude

Avatar du membre
Yann
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 668
Enregistré le : 31 janv. 2005 13:10

Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Yann » 10 août 2012 21:06

"L'Inde et la Chine sont les deux plus grands pays producteurs de thé suivis du Sri Lanka, du Kenya et de la Turquie. Ces 5 pays produisent plus des 3/4 du thé mondial. Mais ce sont les Anglais qui sont champions du monde de consommation avec 2,2 kg par an et par habitant suivis de près par la Turquie et l'Irlande". (http://www.globometer.com/boissons-the-monde.php)

Excusez moi de dire que les anglais boivent beaucoup de thé, ou que les marseillais sont de grosses merdes au volant. :scoop:
Ever noticed hardline radicals can go on star trips too, when no one's pure and right except themselves ? "The Party Line says no, feminists can't wear fishnets. You wanna help stop war ?, well, we reject your application ; you crack too many jokes and you eat meat".
What better way to turn people off than to twist ideas for change into one more church that forgets we're all human beings

Avatar du membre
Athalie
zonard-e
zonard-e
Messages : 160
Enregistré le : 28 juil. 2006 16:55

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Athalie » 10 août 2012 22:55

Ben y a pas que des représentations, y a aussi des réalités. pour rester dans le sujet c'est justement une réalité qui peut bien pourrir le quotidien que dans certains quartiers plus que d'autres une fille se fade des réflexions et des regards plus ou moins insistants 10 fois par jour. Certes ça peut paraître cliché, mais c'est aussi bien concret.
Je comprends les réticences mais je pense qu'on peut quand-même faire des observations relativement objectives sur des types de comportements. Mon exemple du Burkina peut paraître assez pourri en quelques lignes mais il se base aussi sur des observations concrètes, et si bien sûr je ne vais jamais dire que tous les burkinabé sont comme ci ou comme ça, ça ne me paraît pas incroyable de remarquer des tendances, une façon d'appréhender les choses. ce n'est pas du tout un stéréotype car avant de rencontrer des burkinabés et d'aller au Burkina je n'avais justement aucune représentation de ce que pouvait être la "culture burkinabé". Bon, mais sinon il y a peut-être quelque chose que je capte pas et alors il faudrait m'expliquer en quoi ce sont des stéréotypes (pour moi ils n'en sont pas puisqu'ils partent d'observations justement, mais les observations rejoignent parfois les clichés, comme le fait que c'est relou d'être une meuf et de se balader à Barbès : c'est devenu un cliché de dire ça mais c'est aussi un fait très concret pour beaucoup de filles...), et de quelle façon on peut décrire des comportements liés à un milieu particulier sans donner l'impression de faire de l'ethnocentrisme (car là j'ai un peu l'impression que c'est proscrit par principe ...). (En plus l'observation des comportements en tant que forgés par un milieu social et culturel nous rappelle que la plupart de nos façons de faire ou penser sont totalement culturelles justement, ça me paraît plutôt une chose positive !).

Avatar du membre
Framboise
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 581
Enregistré le : 27 avr. 2010 21:12

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Framboise » 10 août 2012 23:02

Je n'ai plus envie d'intervenir sur le fond du sujet.
Mais sur ce mode de raisonnement, là j'ai carrément un problème :
Yann a écrit :les anglais boivent beaucoup de thé
= un constat ;
les marseillais sont de grosses merdes au volant.
= un jugement.
Pour moi c'est un peu différent...
"La religion est la forme la plus achevée du mépris."
(Raoul Vaneigem)

Avatar du membre
Starsky
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 1176
Enregistré le : 18 mai 2006 14:40

Re: Injures et harcèlement des femmes en rue

Message par Starsky » 11 août 2012 3:25

Il ne me semble, vivant à Marseille, ne pas y voir plus d'accident ou d'incivilités qu'à Paris, dans le Gard, ou dans d'autres lieux déterminés. Il me semble que le marseillais type n'existe pas. Il s'agit d'une somme d'individus qui ne sortent pas d'une usine, même si évoluant dans un environnement commun - à multiples ouvertures et ramifications sociales. Il me semble qu'il s'agit bien d'un stéréotype, autant que "les arabes sont plus prompts à voler des mobylettes" ou "les femmes ont plus la fibre parentale que les hommes". L'art du stéréotype est de faire d'un ressenti, d'une "moyenne" une réalité (résultat technocratique d'une étude ciblée de groupes le plus normés socialement possible, qui mène vite à une globalisation dans le cadre de l'interprétation de l'étude, et encore souvent en éludant le caractère social et son déterminisme culturel) ; donc basé sur une impression, voire sur une prédominance comportementale et d'une stigmatisation d'un ensemble donné à partir d'un comportement individuel ou collectif (du moins dans l'ostentation, même issue d'une minorité dans un espace global). Lequel est souvent lié à une raison sociale, un effet d'attente, etc...
Certains anglais ne boivent pas de thé. Ils boivent donc moins de thé que certains individus français.
Tout les marseillais ne se comportent pas de la même façon au volant; il s'agit d'une somme d'individus à la façon de conduire propre.
Oui, certains quartiers, certains lieux sont plus durs ( pour exemple en terme de sexisme). C'est un fait, qui ne met pas en cause tout les habitants d'un quartier. Ni leurs origines. Un quartier populaire, dont les habitants sont régulièrement ostracisés, enfermés dans des jougs communautaires, n'ont pas accès à l'éducation et à la culture aussi facilement et avec autant d'égalité que d'autres, (etc etc) ont des prédispositions sociales à certaines dérives individuelles - et/ou collectives (dans un cadre donné). On le sait. Le pouvoir le sait, et en joue beaucoup. C'est même une arme de propagande forte.
Pourtant, il y a autant de viols dans tout les milieux sociaux, de discriminations, de harcèlement, d'asservissement individuel, etc...
l'outil d'observation et d'étude est une chose. Les interprétations qu'on en fait est une autre.
De quelque milieu que ce soit, il faut combattre la domination et le pouvoir.
l'équité, l'égalité sociale est l'une des nombreuses approches. Il y en a d'autres.
Ni manichéisme, ni angélisme.

Je finirai juste en rappelant que Cécile Dufflot n'a pas été "chahutée" ni à Bruxelle, ni à Belsunce.

Je suis saoul comme une huitre, je vais me coucher.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités