Préjugés, sexisme: combat permanent

Le punk n'est pas qu'une musique ! Ici on discute de l'actualité, des manifs et des résistances en lien direct avec notre culture. "Make punk a threat again", ça vous dit encore quelque chose ?!
Répondre
Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1180
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 30 janv. 2013 13:44

Bon, via plusieurs liens/potes/assos, je lis des articles qui causent d'anti-sexisme et je me dis que ce serait pas mal de partager ça par ici. D'où une création de topic, où chacun-e pourra coller ce qu'il-elle veut sur ce thème.

Je démarre avec un article de Tanxxx (fameuse auteure de bande-dessinées pour ceusses qui connaîtraient pas), sur son blog, qui m'a bien plu. Elle y répond à une chronique que vous trouverez là et c'est vraiment classe car ça a permis un dialogue intelligent et constructif avec le chroniqueur en question.

Sinon, une video qui m'a bien faite marrer en réponse à un spot promotionnel nauséabond de l'union européenne, qui avait pour but d'"ouvrir la science aux femmes" ( :mur: ...), où l'on voit des filles super apprêtées, danser et se vernir les ongles, dans une parodie de labo. La commission européenne étant allée jusqu'à avancer que le but avait été de "parler le langage des femmes pour capter leur attention". :batte:
Un groupe de femmes et hommes scientifiques ont donc concocté leur propre video, dans leurs locaux, pour se moquer de celle de la commission et dénoncer son sexisme primaire. Et ça me semble très réussi.
Petit détail que j'ai adoré sur leur page youtoub:
"The European Commission spent over £80,000 making the atrocious "Science: It's a Girl Thing" video. A group of Bristol Psychologists decided to see if they could do it better on a budget of £7.66." :sm3:



(Ok, pour la musique, c'est pas très punk, mais vu qu'on a Lady Gaga en bannière, j'ai aucun scrupule ;) )
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
@-Rainbow
zonard-e
zonard-e
Messages : 200
Enregistré le : 15 nov. 2008 18:58

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par @-Rainbow » 30 janv. 2013 17:20

Bonne idée d'en parler...

Si pas grand chose m'étonne quand je suis avec des gens peu ou pas politisés, ou conscients, je suis toujours désagréablement surpris quand des gens du milieu libertaire me tiennent des discours rétrogrades ou alors pseudo-éclairés mais en fait sexistes aussi de par leur teneur.

Tiens, dernièrement lors d'un cours, je parle à un pote et lui dis que je suis féministe, sur ce un autre s'immisce en me disant qu'être féministe c'est comme être macho, s'en suit une discussion qu'il termine en disant bien rapidement qu'en fait il n'y connaissait rien... et il y en a tant qui lancent des sentences sur le féminisme sans réellement savoir ce que c'est, ou de connaître les différences....

Idem pour la question des genres, c'est dans un squat, avec des crusts féminins, que j'ai eu le plus de réticences à l'idée que sexe biologique n'égale pas nécessairement genre.... Avec une voisine bien bourge, je me suis quasiment engueulé à ce sujet, mais c'est plus étrange quand ça arrive avec des gens pourtant politisés et sensibilisés à ces questions, mais je suppose que je me fais parfois trop d'illusions.

Alors je me réjouis de lire ou visionner les contributions ici, parce que moi aussi il m'en reste pas mal à apprendre...

Avatar du membre
@-Rainbow
zonard-e
zonard-e
Messages : 200
Enregistré le : 15 nov. 2008 18:58

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par @-Rainbow » 30 janv. 2013 21:07

Tiens, j'ai découvert ce site sur Dynamite je crois, ce n'est donc qu'une répétition, mais je l'ai trouvé si intéressant que je pense bon le remettre ici, c'est le site du collectif des lesbiennes féministes ba-ham, collectif regroupant les militantes persophones (Iran, Tadjikistan, Afghanistan), je suis d'accord avec les prises de position que j'ai pu y lire :

http://lesbiennesfeministesbaham.wordpress.com/

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1180
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 05 févr. 2013 18:23

http://seenthis.net/messages/107965

D'où l'importance d'intervenir dans les écoles pour parler sexisme.
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
Anomalia
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1044
Enregistré le : 02 août 2006 0:45

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Anomalia » 05 févr. 2013 19:22

:shock:

Tiens ça me fait penser à ce passage du film La domination masculine (disponible en plusieurs parties sur Youtube d'ailleurs).

"I came to America because I heard the streets were paved with gold. When I got here, I found out three things: first, the streets weren't paved with gold; second, they weren't paved at all; and third, I was expected to pave them."

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1180
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 06 févr. 2013 11:07

Merci pour le lien Anomalia!
Après avoir maté les 2 premières parties, je suis choquée.
Les réponses des femmes pendant le speed dating m'ont atterrée.
Ma naïveté à propos d'une pseudo "évolution" des mentalités en a pris un sacré coup, on a envie de les prendre une par une et de les secouer pour faire tomber leur connerie et ce qu'elle véhicule...
Quant au vendeur dans le magasin de jouets, il a tout d'un misogyne en puissance, bien traduit par le regard qu'il a sur ses derniers mots: "Elles se prennent juste pour les plus belles de la soirée et elles sont très contentes comme ça".
Lui, il fait peur.
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
Coq
zonard-e
zonard-e
Messages : 167
Enregistré le : 09 août 2010 17:57

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Coq » 06 févr. 2013 15:14

http://www.bedetheque.com/serie-21418-B ... ontre.html

Ces BD je ne les ai pas lues, mais je n'ai pas non plus lu de mauvaises chroniques ou entendu de mauvaises critiques dessus. Quelqu'un les a déjà tenu entre ses mains et pourrais donner son avis?
A savoir que le titre "en chemin elle rencontre" viens de la chanson populaire "la rirette" qu'on a surement tous.tes déjà chanté ou entendu dans notre vie, et qui quand on s'attarde sur les paroles, fait tout simplement l'apologie du viol...
"I prefer dangerous freedom over peaceful slavery"

Avatar du membre
magouille&compagnie
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 589
Enregistré le : 06 sept. 2006 15:29

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par magouille&compagnie » 06 févr. 2013 17:18

Coq a écrit :A savoir que le titre "en chemin elle rencontre" viens de la chanson populaire "la rirette" qu'on a surement tous.tes déjà chanté ou entendu dans notre vie, et qui quand on s'attarde sur les paroles, fait tout simplement l'apologie du viol...
Je crois pas qui y'ai vraiment besoin de s'attarder sur les paroles pour piger le topo .
Moi , déjà minot ( 6-7 Ans ) , cette chanson me faisait "tiquer" . J'ai un souvenir un peu glauque d'une cinquantaine de marmots , en direction du centre de loisir , surexcités , braillant à tue-tête cette "comptine" . Aucun-e- mono pour mettre le holà , voire même , chantant avec la horde ... :roll:

Sinon un article qui peut coller un peu avec le sujet du topic :
(source : Librairie Au troisième oeil - http://www.au-troisieme-oeil.com/ )

Le Swaziland interdit la mini-jupe et les jeans à taille basse "qui facilitent le viol"


" La police du Swaziland, pays où des centaines de jeunes femmes dansent seins nus devant le roi chaque année, a annoncé qu'elle allait faire respecter strictement l'interdiction de la mini-jupe, qui facilite les viols, selon une porte-parole.

Une loi coloniale datant de 1889 interdisant les tenues indécentes va être dorénavant appliquée, et les contrevenantes s'exposent à six mois de prison, a indiqué la porte-parole Wendy Hleta, citée lundi par le site Independant Online News.

"Le viol est facilité, parce qu'il est facile de retirer la petite pièce de tissu portée par les femmes", a-t-elle expliqué. Les contrevenantes "seront arrêtées".

Les jeans à taille basse sont également interdits.

Selon la porte-parole, les femmes qui portent ces tenues sont responsables des agressions et des viols qu'elles subissent. "J'ai lu sur un réseau social que les hommes et même parfois les femmes ont une tendance à 'déshabiller les gens du regard'. Ca devient plus facile avec les vêtements moulants ou suggestifs".

L'interdiction ne frappera cependant pas les tenues traditionnelles portées par les jeunes filles lors de la célèbre "danse des roseaux", qui attirent chaque année en septembre des hordes de touristes au Swaziland.

Les jeunes filles supposées vierges du pays y dansent seins nus devant le roi Mswati III, qui a le droit de choisir parmi elle une nouvelle épouse. Elles portent en outre un pagne traditionnel qui ne dissimule que leur sexe, mais laisse leurs fesses parfaitement visibles."
Par delà les miens et les balles ......

Avatar du membre
magicraph
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 604
Enregistré le : 11 févr. 2004 17:36

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par magicraph » 07 févr. 2013 11:04

Sciences-Po Bordeaux : huit étudiants convoqués par la direction pour sexisme
"Pour ou contre le viol collectif ?" "Pour ou contre l'excision ?" "Les lesbiennes sont des salopes". "Les féministes sont des lesbiennes". Huit étudiants de Sciences-Po Bordeaux étaient convoqués mercredi 6 février à 17 heures à un entretien préalable à un éventuel conseil de discipline. La direction de Sciences Po Bordeaux envisage aussi de porter plainte

De quoi s'agit-il ? Ces huit étudiants de première, troisième et quatrième année, avaient "liké" une page ouverte sur Facebook intitulé "Osez le masculisme, créée dans l'après-midi du 22 janvier 2013. "Cette page propageait des contenus sexistes, injurieux et homophobes", a indiqué le directeur de Sciences-Po Bordeaux, Vincent Hoffmann-Martinot. Elle détournait la page Facebook d'une association interne à l'établissement baptisée A-Bord, une association de réflexion et de débat sur le genre.

L'affaire avait néanmoins commencé un peu avant. En décembre, quelques élèves, pour répondre à la création de cette association, ouvrent une page sur Facebook "Osez le masculin à Scpobx". L'humour est pour le moins graveleux : "Même entre nos murs, nous sommes devenus minoritaires ! Réagissez et sauvegardez vos postes, usez de la cooptation. La parité enferme l'homme dans sa condition sexuelle et le réduit à un pénis. Pourquoi devrions-nous céder notre place sous prétexte d'être né avec un troisième membre ?", était-il écrit.

Les auteurs de cette page appelaient à organiser une "Erection-Débat sur le Japon Bolivarien". "En partenariat avec les phallus de Sciences-Po Bordeaux, Osez le Masculisme vous propose une première érection-débat sur les problématiques liées au bukkake dans le Japon bolivarien". Le bukkake ? Kesako ? Selon Wikipédia, dans les films pornographiques, ce terme désigne la représentation d'une pratique sexuelle de groupe consistant à une éjaculation collective par un groupe d'hommes sur une femme ou un homme. "A cette occasion, nous projeterons des vidéos (...) pour que vous en sachiez plus sur cette coutume qui devrait être obligatoire avant le mariage".

"Nous avons découvert ce groupe quelques jours avant notre propre projection-débat prévue le 24 janvier, a expliqué à L'Express, Sarah, la présidente d'A-Bord. Les commentaires étaient extrêmements violents et on craignait des incidents. Mais finalement, la projection s'est bien passée, ils n'ont sûrement pas osé passer à l'acte."

Le 24 janvier, la direction exigeait que son ou ses auteurs supprime (nt) cette page dans les meilleurs délais. Sommation restée sans réponse. Le lendemain, la direction engageait une procédure auprès de Facebook. "Nous avons fait valoir le fait que cette page utilisait le logo Sciences Po Bordeaux qui est déposé à l'INPI. Cet argument a suffi à faire fermer la page", explique-t-on dans l'établissement.

"La page incriminée se composait d'une dizaine de posts et a compté, au maximum de son activité, 70 amis", affirme Vincent Hoffmann-Martinot.

Un collectif antisexiste à Bordeaux, tout aussi anonyme, a immédiatement demandé l'exclusion de ces étudiants. "Il existe un droit à la défense, indique Jean Petaux, professeur et par ailleurs responsable de la communication de Sciences Po Bordeaux. Mais on ne va pas exclure des étudiants parce qu'ils ont ''aimé'' un post !" "Il n'est pas question de céder aux injonctions de blogueurs en mal de buzz et à la pression médiatique qui inciteraient à punir aveuglément pour l'exemple. Si des sanctions doivent être prises, elles le seront", a souligné Vincent Hoffmann-Martinot.

Comme dans bon nombre d'écoles, ce genre d'humour semble avoir un certain succès... A Sciences Po Bordeaux, l'équipe de volley masculin s'appelle depuis des années les "violleyeurs". Celle de rugby féminin : "mi-putes, mi-soumises".

Le collectif anti sexiste à Bordeaux a vertement critiqué la direction de l'établissement qui selon lui aurait minimisé la portée de l'événement. "Il ne s'agirait rien de moins que de blagues potaches de garçons immatures. Des blagues de ''puceaux'' en somme, qui trouveraient là un défouloir", écrit le collectif dans un communiqué de presse. Il rappelle par ailleurs que c'est le dernier IEP à avoir proposé à ses étudiants (es) un enseignement sur le genre, réservé au Master 2.

Nathalie Brafman
http://enseignementsup.blog.lemonde.fr/ ... r-sexisme/
hein?

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1180
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 07 févr. 2013 12:29

Jusqu'au 31 janvier, les femmes étaient hors la loi si elles portaient un pantalon. Depuis jeudi, la loi a officiellement été abrogée.

Le 31 janvier, la loi interdisant le port du pantalon pour les femmes a été abrogée. En effet, l'ordonnance prononcée le 7 novembre 1799 a été abolie jeudi dernier par le ministère des droits des femmes. “'L'ordonnance du préfet de police Dubois n°22 du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800), intitulée 'ordonnance concernant le travestissement des femmes' est incompatible avec les principes d'égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution et les engagements européens de la France (...) De cette incompatibilité découle l'abrogation implicite de l'ordonnance du 7 novembre qui est donc dépourvue de tout effet juridique et ne constitue qu'une pièce d'archives, conservée comme telle par la Préfecture de police de Paris“, écrit le ministère au Journal Officiel.

Le 7 novembre 1799, cette ordonnance visait à limiter l'accès des femmes à certains métiers en les empêchant de s'habiller comme des hommes. Le texte expliquait qu'il était interdit pour une femme de porter un pantalon sauf si elle devait monter à cheval ou tenir un guidon de bicyclette. Pour d'autres raisons, les femmes devaient faire une demande d'autorisation de travestissement. En 2010, une première demande avait été faite par des députés Verts. La Préfecture de police avait répondu que cela faisait partie de “l'archéologie juridique“.
Image

Image

La guerre du pantalon n'est pas finie. S'il a fallu attendre 1980 pour que les députées ne soient autorisées à venir à l'Assemblée en pantalon, l'article L. 120-2 du code du travail permet toujours à l’employeur d’imposer la jupe s’il en justifie clairement les raisons."
:pirate:
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités