Préjugés, sexisme: combat permanent

Le punk n'est pas qu'une musique ! Ici on discute de l'actualité, des manifs et des résistances en lien direct avec notre culture. "Make punk a threat again", ça vous dit encore quelque chose ?!
bub
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 699
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par bub » 16 janv. 2018 14:46

abFab a écrit : Sauf que tu inverses le rapport de classe.
au temps pour moi...
abFab a écrit : Quant aux excuses pour ne pas le faire (c'est trop tard, on a pas assez de pouvoir médiatique, etc) on en trouve toujours. C'est pas pour ça qu'il faut les utiliser ;)
Bah ! c'est pas des excuses... D'une part, les arguments féministes qui ont été avancés sont autrement plus convaincants et pertinents que ce qu'un homme peux bien raconter sur le sujet (qu'est ce que la parole d'un dominant ?). D'autre part, à moins de faire du plagiat, d'utiliser mon autorité masculine et me mettre en avant dans une pétition inutile, je refuse juste de rentrer dans un jeu spectaculaire.

Pour autant, ca ne m'empêche pas de cracher sur le droit d'importuner et de me désolidariser des hommes et de leur virilité... Engagez vous qu'ils disaient !

Avatar du membre
meluzine
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 381
Enregistré le : 07 nov. 2007 18:26

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par meluzine » 16 janv. 2018 17:44

bub a écrit :D'une part, les arguments féministes qui ont été avancés sont autrement plus convaincants et pertinents que ce qu'un homme peux bien raconter sur le sujet (qu'est ce que la parole d'un dominant ?). D'autre part, à moins de faire du plagiat, d'utiliser mon autorité masculine et me mettre en avant dans une pétition inutile, je refuse juste de rentrer dans un jeu spectaculaire.

Pour autant, ca ne m'empêche pas de cracher sur le droit d'importuner et de me désolidariser des hommes et de leur virilité...
Ok, d'un côté je pense que tu as raison, mais d'une autre part comme disait Norma, les mecs on les entend peu à ce sujet.
Et même dans nos milieux.
Faire une tribune peut être une bonne idée, du moment qu'on évite le mansplanning, et qu'on se focalise sur un point de vue masculin sur le comportement de d'autre mecs et refusent ces violences.
Après ça serait intéressant de faire ça du point de vue militant.
Effectivement faire une tribune médiatisée, ça me parait compliqué mais du point de vue militant il y a une vrai demande des collectifs d'avoir le soutien des mecs dans les nombreux cas de violences ou agressions sexuelles.
Et ça c'est une réalité. Quand il y a eu un truc craignos, tu vois tout les mecs se carapater. Il ne reste presque personne pour écouter, considérer et porter soutien à la personne agressée.

Je l'ai vu dans plusieurs cas, et dans plein de pays. On le sais que le milieu militant est bourré d'agresseurs.
Des frotteurs, j'en ai vu même dans les concerts, dans les manifs....

Bah justement, ça pourrait être super intéressant que des mecs se bougent le cul et disent qu'ils ne resterons plus neutres. De dire ok, moi je trouve important de dire que je vais avoir un comportement safe ou que j'y travaille. Déjà en se désolidarisant de ceux qui sont responsables d'agression.
Et faire un texte là dessus serait une bonne idée je pense. Parce que jusqu'ici, les seules personnes qui posent leur ras le bol, ce sont les femmes : les victimes et les personnes aidantes.
En face il y a toujours un mur de silence, ce qui est une violence de plus.

Y même un appel là :

https://paris-luttes.info/de-la-necessi ... niser-9297

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1179
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 16 janv. 2018 18:02

Très bien vu, meluzine ! :sm26:
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

bub
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 699
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par bub » 22 janv. 2018 10:19

https://www.etmaintenant.net/#declaration
Et maintenant ? Nous voulons continuer sur cette lancée, les hommes à nos côtés.
Ca reste une pétition de principe, mais on dira que c'est une brique de moins dans le "mur de silence"....

bub
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 699
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par bub » 30 janv. 2018 10:16

abFab a écrit :il faudrait que les hommes publient une tribune du genre : "Le droit d'importuner, on en veut pas!"
et hop ! ya plus qu'à signer !
https://christinedelphy.wordpress.com/2 ... aintenant/

Avatar du membre
abFab
Administrateur
Administrateur
Messages : 788
Enregistré le : 27 août 2003 19:12

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par abFab » 07 févr. 2018 11:16

bla bla bla
http://blog.abfab.ninja

(a)social
Mastodon : https://mstdn.io/@abFab


"Messieurs, j'ai refait tous les calculs. Ils confirment l'opinion des spécialistes : notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu'une chose à faire : la réaliser." (Latécoère)

Avatar du membre
abFab
Administrateur
Administrateur
Messages : 788
Enregistré le : 27 août 2003 19:12

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par abFab » 07 févr. 2018 11:26

bub a écrit :
abFab a écrit :il faudrait que les hommes publient une tribune du genre : "Le droit d'importuner, on en veut pas!"
et hop ! ya plus qu'à signer !
https://christinedelphy.wordpress.com/2 ... aintenant/

J'ai envoyé un mail au mec à l'origine de la lettre de soutien, et au passage je lui aidemandé s'il était au courant d'une initiative équivalente en france (parce que là c'est québécois comme contexte)... il m'a renvoyé vers un truc de zeromacho.
Manquait plus qu'eux.
C'te misère...

:mur:

(je lâche pas l'affaire je continue à cogiter et à mettre tout ça au clair... le post de Meluzine m'a fait voir les choses avec un autre angle, tout ça ça me fait bien cogiter)
bla bla bla
http://blog.abfab.ninja

(a)social
Mastodon : https://mstdn.io/@abFab


"Messieurs, j'ai refait tous les calculs. Ils confirment l'opinion des spécialistes : notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu'une chose à faire : la réaliser." (Latécoère)

bub
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 699
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par bub » 13 févr. 2018 10:44

abFab a écrit :parce que là c'est québécois comme contexte
et ? de toute façon pour signer une pétition...
J'aime bien cette interview :
https://entreleslignesentrelesmots.word ... -virilite/
- de l'intérêt des prises de positions québécoises
- de l'intérêt de "refuser d'être un homme" -> être un homme consiste à nuire à autrui

Avatar du membre
Chéri-Bibi
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 883
Enregistré le : 11 mars 2006 22:41

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Chéri-Bibi » 15 févr. 2018 1:18

En préparant l'annonce à venir du ChériBibi X (à venir aussi, cf viewtopic.php?f=4&t=19600 et viewtopic.php?f=15&t=19633), je me suis aperçu que le Chéribiblog a 10 ans cette année.
En cherchant la date exacte du premier post, je suis retombé sur un récit que j'avais fait d'un "incident" hélas trop banal. Et, en le relisant, ai trouvé qu'il s'inscrivait assez dans la discussion en cours ici-même à propos du "droit d'importuner" et du "droit d'importuner ceux qui importunent". Du coup le voilà. Il ne s'agit pas de faire le chevalier blanc comme neige bien sûr, juste que... Bref, je l'ai publié y'a 10 piges et rien n'a changé.
Espèce dominante
Par CheriBibi, le 25 juillet 2008

Ligne 7, minuit et des brouettes. Je m’écroule sur la banquette d’une rame à moitié pleine.
En face, dans le coin opposé, une femme d’une 40aine d’année a l’air aussi fatigué de la vie que moi. Un brin affalée, elle porte un petit short serré qui lui laisse les jambes nues. Sur ses cuisses, son sac. On échange juste un regard dépité, genre « dure la vie hein ? », et on se laisse bercer par nos pensées. Douloureuses en ce qui me concerne.
Un type qu’était assis autre part vient se poser en face d’elle, c’est-à-dire à côté de moi, à un siège d’écart dans ces banquettes 3 places. Il a la trentaine bien sapée : mocassins, chemisette d’été, futal en toile et portable en main.
Direct il l’aborde, je l’sens un poil fait mais pas totalement éméché.
Je l’suis pas non plus, je digère. Mes malheurs ainsi qu’un canard laqué arrosé de deux verres de rouge et un d’saké. Rien d’méchant alcooliquement parlant.
Le type, donc, aborde la nana qui ne réagit pas. À peine si elle rectifie un brin sa position assise.
Il insiste. Il est penché en avant, son portable et donc sa main à quelques centimètres du genou féminin. Je sais pas trop ce qu’il lui dit mais elle lui répond qu’elle ne parle pas français.
Ça se voit que c’est un mensonge, qu’elle veut juste pas être emmerdé.
Le type revient pourtant à la charge après avoir fait mine de regarder son putain de portable.
On échange un regard avec la femme, genre « Ah le lourd ». Elle l’envoie à nouveau sur les roses, toujours très tranquillement… ou plutôt très lasse. Car elle ne paraît plus très tranquille. Pas inquiète mais presque. Les doigts du mec sont à deux centimètres de la peau de son genou.
Je repense aux trop nombreux récits de copines à propos de sales cons sortant leur pine dans le métro. Je repense aussi à ce qu’écrit Virginie Despentes dans King Kong theory : une femme apprend à subir, à ne pas réagir, à ne pas s’énerver, à fermer sa gueule pour résumer. Elle doit rester à sa place, c’est dans l’ordre des choses qu’un gars drague une nana seule en short moulant dans le métro. Si t’es pas contente, fous une burqa ou ne sort pas.
Le mec continue sa tentative d’approche. Et physiquement il est très près. Visiblement, il veut pas comprendre qu’il gêne, il ne semble pas connaître les limites entre « tenter modestement sa chance » et insister lourdement.
La femme le rembarre, me jette un nouveau regard, de moins en moins rassuré.
Me revient le souvenir cuisant de l’apathie des passants lors d’agressions dont je fus la victime. Me faire rouer de coups à 16 piges sur un quai de métro bondé. Me faire alpaguer, un cutter sous la gorge, en plein centre de Paname par un beau samedi après-midi.
Rien ne changera donc ? Les vaches regarderont-elles toujours passer les trains sans « meuh » dire ?
Fixant toujours l’extrémité des pognes du gars, je décroise les jambes, fait discrètement craquer doigts et poignets. J’attends le geste de trop, le mot trop haut.
Deux stations seulement sont passées, la femme se lève.
Le type : « C’est ici que vous descendez ? ».
La femme lui répond que oui et descend. Est-ce encore un mensonge ou veut-elle juste s’éloigner de ce mauvais dragueur de fin d’soirée ? Le fait est qu’elle sort dès que les portes s’ouvrent.
Le type se lève derrière elle, passe devant moi, me regarde, un peu penché, l’œil brillant, avec un sourire comme ça, et me sort « C’est pas gagné ».

Il m’a dit ça de manière complice, « entre hommes ».
Bah oui c’est normal, les femmes sont des proies, nous des prédateurs.
Bah oui c’est normal, il tente sa chance, quitte à la pousser un peu.
Bah oui c’est normal, ses tentatives sont censées m’amuser.
Bah oui c’est normal, je suis un homme donc son complice.

Complice…

Complice en le regardant faire.
Complice en trouvant normal qu’il insiste.
Complice d’une société où je suis censé, comme lui, faire partie de l’espèce dominante grâce à la nature de ce que j’ai entre les jambes.
Complice d’une oppression ordinaire, séculaire.
Complice d’une normalité largement acceptée.

C’est cette phrase, ce « C’est pas gagné » de connivence qui a été de trop.

J’aurais peut-être dû lui retourner un sourire, genre « Ah les femmes »…
Non. J’ai craqué.
Il était penché vers moi, il passait, il venait d’achever sa phrase.
J’avais tant de choses à lui faire remarquer que je n’ai pu causer.
J’avais tant de choses dans la tête que je l’ai mise direct dans son nez.
Le gars s’est rassis, sonné. J’ai fait trois pas de côté sans me presser. Les portes se sont refermées, j’étais sur le quai.

De toute façon, cette rame là allait à Villejuif, et moi à Ivry.
https://www.cheribibi.net/2008/07/25/espece-dominante/
IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI
Nous tournons en rond dans la nuit et le feu nous dévore

Avatar du membre
magouille&compagnie
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 589
Enregistré le : 06 sept. 2006 15:29

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par magouille&compagnie » 18 févr. 2018 2:33

Bonsoir les punxs :sm26: , Bien ?
Salut Daniel ,

Je viens de lire ton histoire , alors à part que j'ai l'impression que tu as carrément gagné en qualité d'écriture en 10 piges , je me suis interrogé sur un truc... :lecture: (c'est vraiment l'horreur ces drogues que j'arrête pas de taper , car contraitement à la drogue qu'est l'alcool , elles anesthésient pas , elles, toutes mes interrogations , peut-être +/- dispensables souvent , mais aussi parfois existentielles , qui me turlupinent non-stop :mur: )

Moi perso , je trouve que les tiens de questionnements dans ton texte , et ton attitude sont des choses super saines , et traduisent parfaitement que tu es "mens sana in corpore sano" . Bravo ! Car sincèrement il y'a 10 piges je devais sûrement pas me poser tant de vraies questions que ça sur mon/le sexisme , trouvant probablement que j'en faisais déjà pas mal en "tenant la porte aux dames" dans les magasins... :hausse: ) .

En nonobstant l'évidente satisfaction personnelle que tu as dût ressentir en punissant ce muffle malheureusement tellement banal ( je pense connaitre ce truc , ça doit un peu se rapprocher de la jubilation que j'éprouvais , quand , j'avoue bien armé et à 3 contre 1, avec les potos nous coursions des fachos bodybuildés...) , en quoi ton comportement fait il avancer les choses ?
Qui y'à t'il de réellement productif au final là-dedans ? Ne crois-tu pas que ce pauvre tocard nuisible , le seul truc qu'il a compris et retenu , lui , c'est qu'il est tombé sur un psychopathe à l'allure de ceux que lui imagine être tout tout en haut de la fameuse et fumeuse , qui sert de titre à ton récit , l'espèce dominante ?

Alors je sais bien que tu n'as pas forcément vocation à rééduquer tous les cons que tu croises , il te faudrait des journées de 100 heures pour ça (quoi que moi dans mes fantasmes , y aurait des camps pour , où en guise de "petite histoire avant d'aller dormir le soir" il y'aurai lecture obligatoire de Chéri-bibi ....et je m'y collerais même , avec plaisir , à la lecture de contes , s'il y'en a qui ne savent pas lire ... ), mais dans un idéal tendant vers la perfection , surtout que visiblement , toi , tu en as les moyens physiques , j'imaginerai que tu aurais tiré un bon coup l'oreille du trouducul , tu l'aurai viré à coup de rangeos ( non, t'es plutôt Doc , toi ?) du wagon sur le quai , et là , tu lui aurais délivré , en faisant ta vieille tête de méchant , vite fait , bien fait , tout le fond de ta sainte pensée...

Et ton truc là , du bourre-pif , c'est seulement valable quand on a t'as force de caractère , et nous sommes nombreux , pour diverses raisons bien différentes , à ne pas oser le pratiquer , notamment par manque de savoir et/ou de pouvoir .... :hausse:

Bon , j'avoue que de mes stupéfiants tatillons et titillant tâtonnant questionnements et réflexions , j't'en aurai peut-être pas forcément fait part IRL , mais drogue , centaines de kms nous séparant , et magie bonne&mauvaise d'@ y aidant , je me suis décidé à m'y coller ... et à t'y coller mon pauvre , toi aussi par la même ..... :lol:

Amicalement,
Bise tout le monde .

A+

magouille&compagnie
Par delà les miens et les balles ......

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités