Préjugés, sexisme: combat permanent

Le punk n'est pas qu'une musique ! Ici on discute de l'actualité, des manifs et des résistances en lien direct avec notre culture. "Make punk a threat again", ça vous dit encore quelque chose ?!
Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1184
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 12 janv. 2018 14:53

Sans vouloir en rajouter, ce n'est pas ça qu'elle dit (ou alors elle le dit vraiment très mal... mais en fait non. Elle le dit vraiment très mâle).
Sans vouloir en rajouter: je l'ai dit pour te faire réagir. ;)
Je sais bien qu'elle ne dit pas ça et ce qu'elle dit me dérange autant que toi. Dire "Les femmes ne doivent pas se sentir victime, ni salies, elles peuvent s'en sortir, suffit d'être fortes mentalement", c'est proposer un pansement sur une jambe de bois. Et c'est nier déjà, le fait qu'un viol puisse être un choc apocalyptique au niveau traumatique, au niveau de la mémoire. Même pour des personnes très fortes mentalement.

Mais je pense aussi, qu'il peut être aussi difficile d'être forte "physiquement" avec ses bras et ses jambes, lors d'un viol, même pour des femmes qui savent "se la mettre" d'ordinaire. La self-defense, c'est bien sur le papier, dans la réalité, je peux penser que c'est difficilement applicable, pour pas mal de raisons. La première étant la surprise, bien décrite par les personnes qui ont subi des violences sexuelles, la tétanie qui s'en suit, le cerveau qui se met en veille, pour ne pas ressentir. Les entraves exercées par le violeur, rendant incapables du moindre mouvement, même si on essaye. Et pour celles qui auraient malgré tout ça, encore la capacité de réfléchir de façon sensée, se demander: "Si je le frappe, qu'est-ce qu'il va faire en retour". Et puis le contexte aussi, émotionnel, familial, puisque de nombreuses agressions sexuelles sont exercées par un membre de l'entourage et que l'on sait qu'alors, entrent en jeu tout un tas de choses qui font qu'on ne pense même pas, dans ce cas, à se protéger physiquement....

Apprendre à se défendre physiquement, oui, c'est une bonne chose, mais apprendre à se défendre mentalement aussi alors, lorsque cela arrive. Et surtout, se questionner sur comment limiter ce fléau, comment essayer de l'enrayer à sa racine. Parler de misère sexuelle, ces abruties le font très mal, mais c'est un sujet qui mériterait d'être mieux soulevé. Non! ces crevards ne sont pas excusables parce qu'ils sont des miséreux sexuels, ils ne sont pas que ça, ils sont aussi des agresseurs sexuels, mais s'ils sont des miséreux et des agresseurs sexuels, il y a des raisons. Là où ces femmes se trompent, c'est en disant qu'on ne doit pas se sentir traumatisée, parce que ces hommes sont des miséreux sexuels. Si la fille d'une de ces femmes était violée et se trouvait ensuite dans une terrible souffrance, je ne pense pas qu'elles auraient envie d'entendre "Votre fille ne devrait pas se sentir si mal, elle ne devrait voir là que l'expression de la grande misère sexuelle de son agresseur".

Par contre, en étant solidaires du mouvement metoo et autres, on peut parler de pourquoi des hommes en sont là, sur ce qui fait dans notre société actuelle que la violence et les incivilités envers les femmes se sont banalisées. Par exemple, cette neuneu de Peggy (oh, merde, v'la que je ne peux m'empêcher de fredonner quelques tranchantes paroles de Peggy des Bimbo Killers, hum hum, pas très féministe tout ça.... :lol: ) qui vient signer des imbécillités sur la misère sexuelle, mais qui avait osé dire - alors que beaucoup d'études récentes, y compris féministes faisaient un lien entre porno gratuit machiste et violence sexuelle faite aux femmes - que ça n'avait aucun lien (elle a pondu ça sur Slate) et qu'il était en gros "puritain" et inutile de soulever ce sujet. Alors évidemment, on ne peut pas s'attendre à des choses intelligentes de la part de femmes qui ne se sont pas documentées une seconde sur des notions qu'elles osent avancer.... Grrrrrr
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
Chéri-Bibi
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 893
Enregistré le : 11 mars 2006 22:41

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Chéri-Bibi » 12 janv. 2018 15:58

Entièrement d'accord avec tes propos.
Précisais-je juste que l'apprentissage de l'autodéfense, tel que prôné notamment par Irène Zeilinger ("Non c'est non", ed. Zones 2008), n'est pas que physique (par ailleurs, arts martiaux et sports de combat sont de très bonnes écoles pour s'approprier son propre corps, ses limites mais aussi ses possibilités cachées).
IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI
Nous tournons en rond dans la nuit et le feu nous dévore

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1184
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 13 janv. 2018 9:05

Un écrit de Leïla Slimani, sur le droit des femmes de ne pas être importunées, qui m'a pas mal fait vibrer. C'est sur le site de Laberation..

Et concernant le post à propos de l'autre truffe de Brigitte Lahaye, et bien, elle se mange un vieux retour de bâton et une leçon de morale, par...... je vous le donne en mille: l'anti féministe de première: Peggy S. (Article ici, sur un site pourri, je préviens.) Si c'est pas l'hôpital qui se fout de la charité ("(Figuré) Se dit pour signifier à quelqu’un qu'il a lui-même le défaut qu'il reproche à autrui, et que pour être en mesure de dénoncer les torts d’autrui, il faut soi-même être irréprochable.)"

En fait, on peut même imaginer que les signataires de cette Tribune contre le féminisme, se désolidarisent petit-à-petit les unes des autres, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une, car beaucoup ont dit tellement de merde individuellement au sujet des femmes, qu'elles ont tout sur un plateau, pour être écœurées les unes des autres.
Par exemple, P. Sastre joue la sainte colombe, en disant que les propos de B. Lahaye sont une violence envers les femmes. Pour autant, P. Sastre, toujours prête à se montrer haineuse envers le féminisme, est la première a avoir écrit tout un tas d'énormités écrasant les femmes, jusque dans ce qu'elles sont "par nature", en arguant que leur infériorité est biologique et que ce ne sont pas les hommes, ni la société qui les dominent, mais que c'est naturel. Tout ça, à grands coups farfelus d'appuis darwinistes à-la-mord-moi-le-fion, pour se la jouer érudite. (On en parle ici).
Attention, ça pique les yeux.... :roll:
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
abFab
Administrateur
Administrateur
Messages : 790
Enregistré le : 27 août 2003 19:12

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par abFab » 13 janv. 2018 19:26

Au sujet de la tribune du monde, une copine féministe m'a fait remarquer que comme d'hab, c'était des femmes qui "tapaient" sur des femmes, et que les hommes se retrouvaient en position si ce n'est d'arbitrage, mais a minima de simple témoins et commentateurs. Alors que finalement nous sommes au coeur du problème. Elle a ajouté que là il faudrait que les hommes publient une tribune du genre : "Le droit d'importuner, on en veut pas!"

J'avais déjà parlé de Dworkin dans ce fin de discussion, il ya quelques années (oh pinaise...)... elle analysait le comportement des "Femmes de droite", qui ont fait le choix du patriarcat car elle y trouvaient plus de sécurité. La tribune en question c'est cela, des femmes qui subissent le patriarcat comme toutes les femmes, mais qui sont dans une attitude de protection d'elles-mêmes, en se mettant du côté des dominants.
Là c'est un peu comme si le patriarcat envoyait sa garde féminine.

Et globalement, nous les mecs on distribue les bons points, selon que l'on est réac ou progressiste.

Pourtant c'est bien à cause des ces connards de frotteurs, de harceleurs que les femmes sont ultra méfiantes (à raison), que de manière profonde les rapports de genres sont biaisés.

Par contre pour ce qui est d'écrire une tribune sur le mode "Votre droit d'importuner, on en veut pas", j'ai aucune idée sur la façon de procéder pour donner naissance à un tel texte...
bla bla bla
http://blog.abfab.ninja

(a)social
Mastodon : https://mstdn.io/@abFab


"Messieurs, j'ai refait tous les calculs. Ils confirment l'opinion des spécialistes : notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu'une chose à faire : la réaliser." (Latécoère)

Avatar du membre
Chéri-Bibi
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 893
Enregistré le : 11 mars 2006 22:41

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Chéri-Bibi » 14 janv. 2018 21:16

Cette camarade a tout a fait raison, je trouve aussi. Par contre, sans parler de la réactivité nécessaire -une contre-tribune un mois plus tard ne correspond pas aux schémas temporels de l'information spectaculaire marchande-, l'accès au Monde me semble un peu biaisé à moins d'avoir le support de "personnalités". La recherche du "buzz" est tout de même leur motivation profonde... que l'on peut facilement lire entre les lignes de cet article expliquant la publication de la tribune polémique : http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... _3232.html
IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI
Nous tournons en rond dans la nuit et le feu nous dévore

bub
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 709
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par bub » 15 janv. 2018 13:59

abFab a écrit :il faudrait que les hommes publient une tribune du genre : "Le droit d'importuner, on en veut pas!"
Ca fait pas un peu genre "les musulmans devraient s'engager contre Daech ?". En plus, il faudrait des signatures internationalement connues pour la visibilité de la pétition, et je crois pas que punxforum (avec tout le respect que je lui voue) soit l'endroit où les récolter...

Sinon je lisais incidemment dans li monde rubrique Economie (http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html) :
Il se branche sur l’allume-cigare de la voiture et a la capacité – avec ses accéléromètres – de distinguer entre les types de conduite de Monsieur X (calme avec des accélérations mesurées et des freinages anticipés) et de Madame Y (nerveuse aux fortes accélérations et aux freinages brusques).
Et pourtant ce matin un collègue me soutenait le fait que les femmes conduisent mieux que les hommes étaient de notoriété publique, notamment pour les assurances... Sinon, c'est de l'humour... Ah...

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1184
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 15 janv. 2018 16:49

Quand on voit le niveau, finalement, des rédactrices de l'article publié par le Monde ("tribune", c'est un bien grand mot):
Pfiou pfiou pfiou...... :shock: :sleeping:

Je me dis finalement que plutôt que chercher à leur faire comprendre que se faire agresser sexuellement dans le métro, ne peut pas et ne doit pas être un non-évènement, il serait peut-être plus sage de faire de leur "papier" m'as-tu vue-tiste, un non-évènement.
En tous cas, un événement infime par rapport aux milliers de voix qui se sont élevées (sortez les kleenex) avant qu'elles soient cent à venir signer un écrit qui ne dit rien d'un tant soit peu recevable. Les arguments sont nuls, les pensées sont vides de sens, cette "tribune", c'est juste un non-sens, ça n'a aucune valeur.... Et puis, à un moment donné, cela ne sert à rien de parler à un mur, elles sont sur ce courant de pensées depuis des lustres ces meufs là, elles ont juste profité de l'actualité du moment pour venir cracher leur bile, parce qu'elles croupissaient dans l'ombre de leurs blogs péraves.
Elles continueront à tenir des blogs péraves, à écrire des articles haineux sur les femmes (en qualifiant de puritaines celles qui parlent de violences sexistes).
Parce que je pense, et quelques copines aussi, qu'elles représentent pour pas mal, un petit paquet de femmes misogynes, peut-être pas mal frustrées dans leur estime d'elles-même, qui espèrent peut-être ainsi "plaire" primairement à une catégorie d'hommes, en croyant se montrer des femmes "ouvertes" alors qu'elles ont une vision arriérée de la séduction (Léa Domenach le dit très bien dans la vidéo: "Vous avez été conditionnées à plaire aux hommes, et vous cherchez à plaire aux hommes").
Et en avançant "euh, nous, on veut bien se faire frotter le cul dans le métro, hein" (ami-es de la subtilité, bonsoir...), elles pensent passer pour "moins coincées du cul" que "les autres" (ces sal.... de féministes épanouies et bien dans leurs peaux). Quitte à desservir la cause des femmes en général: rien à battre, du moment qu'on puisse ouvrir bêtement notre gueule pour ne rien dire....

Quant à la prise de paroles d'hommes, pourquoi pas, on ne les entend jamais assez sur le sujet....
¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Avatar du membre
meluzine
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 395
Enregistré le : 07 nov. 2007 18:26

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par meluzine » 15 janv. 2018 17:48

Et bé, que d'évènements...
De mon côté j'ai découvert plein de gens vraiment nazes dont j'ignorais totalement l'existence.
D'autres que je connaissais déjà qui sont toujours aussi naze. (Style la Millet qui sort un bouquin pour parler de sa liberté sexuelle et qui raconte tout le bouquin qu'elle est soumise aux désir des hommes. Liberté ??? Ou ça ?).

Et effectivement, je ne vois qu'une bande d'ahuris.es en manque de reconnaissance qui sont prêt.e.s dire n'importe quoi du moment qu'ils ou elles ont une visibilité.
Très bien, on est au 21e siècle, le siècle des médias, de l'image, des réseaux sociaux....
On assiste à un ping pong ridicule par médias interposés de personnes croyant détenir la vérité (Pas vous mes chers.chère intervenant.e.s du forums, merci pour ce débat constructif. Désolé pour les fans de vrai ping pong.).

Mais je pense que si ces gens font beaucoup de bruit, cela ne veux pas dire qu'une majorité est d'accord avec eux même si ça doit en conforter certains, certaines, ni qu'ils.elles sont crédibles.
Certes c'est dangereux d'entendre de tels propos, mais est ce que ce n'est pas justement un signe que nos idées avancent et que les réacs commence à perdre pied ?

De voir des "stars", qui ont bossé pendant tant d'années, qui ont touché des milliers de personnes décrédibiliser tout leur capital sympathie en une tribune, en montrant leur vrai visage, je trouve que c'est un signe. Ca me fais même marrer a quel point ils.elles sont grotesques.
D'ailleurs, ils.elles ont dû s'en rendre compte eux.elles mêmes, puisqu'ils.elles reviennent sur ce qu'ils ont dit ou présentent leur excuses... Faut arrêter de décider d'écrire des tribunes après des cuites au champ', et puis faut arrêter se croire supérieure sous peines de passer pour des ânes en racontant n'importe quoi.
Bref zont bien mit le nez dans leur merde.

C'est là où j'éteins l'ordi, le télé et reste loin de tout ça.
Ces gens a part nous polluer l'esprit ne servent à rien et ne méritent pas notre attention. Je préfère garder mon énergie pour faire des actions au quotidien et les voir se casser la gueule tout seul.e. :lecture:

On ne partage pas le même monde avec ses gens là, ils.elles ne sont pas dans la même réalité et surtout ne sont pas nombreux.ses. même si ce sont les plus visibles.

Bien sur je parle des médias, des stars et des tribunes pourries....
Le féminisme bien sur est une lutte au quotidien.

Avatar du membre
abFab
Administrateur
Administrateur
Messages : 790
Enregistré le : 27 août 2003 19:12

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par abFab » 15 janv. 2018 19:23

bub a écrit : Ca fait pas un peu genre "les musulmans devraient s'engager contre Daech ?".
Sauf que tu inverses le rapport de classe.
C'est la classe dominante qui a exigé des musulmans qu'ils s'engagent contre daesh (parce que sinon il faut pas s'étonner qu'on les traite comme des terroristes, dans les media, dans l'espace public, etc).

Ici c'est le genre opprimé (delphy parlerait de classe sociale et d'exploitation de cette classe) qui se déchire, pour le plus grand bénéfice du genre dominant (aka le patriarcat). Quoiqu'il se passe on (le genre exploiteur) y gagne : même si on obtient pas le droit d'importuner (là c'est mal barré pour le concept) on y gagne une division de la "classe" de genre féminin.

A moins de se considéré comme opprimé par les féministes, ça coute pas grand chose de dire clairement que ce droit d'importuner on en veut pas, et qu'avec tous les privilèges qu'on a de facto, c'est pas une bonne idée de vouloir nous en filer d'autres.


Après la tribune des 100 réclame un droit pour une certaine catégorie de personnes... donc, dans l'absolu, c'est bien cette catégorie, ce groupe social (masculin et aisé), qui envoie des femmes réclamer "le droit d'importuner" à leur place. Et c'est ce groupe social qui devrait en prendre plein la gueule. Ce sont les hommes qui réclament ce "droit d'importuner", en envoyant au charbon des "femmes de droite", qui devraient faire l'objet de représailles.
Et oui je trouve pas déconnant de me désolidariser ouvertement de ce groupe d'homme qui ont inspiré la tribune des 100.

Quant aux excuses pour ne pas le faire (c'est trop tard, on a pas assez de pouvoir médiatique, etc) on en trouve toujours. C'est pas pour ça qu'il faut les utiliser ;)

Image
bla bla bla
http://blog.abfab.ninja

(a)social
Mastodon : https://mstdn.io/@abFab


"Messieurs, j'ai refait tous les calculs. Ils confirment l'opinion des spécialistes : notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu'une chose à faire : la réaliser." (Latécoère)

Avatar du membre
Norma Bates
modérateur/trice
modérateur/trice
Messages : 1184
Enregistré le : 21 mai 2007 12:48

Re: Préjugés, sexisme: combat permanent

Message par Norma Bates » 16 janv. 2018 13:07

¤ L'étoffe des héros est un tissu de mensonges. ¤

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 4 invités