one-man band

Ici on cause, on débat, on discute, on s'engueule, on recherche des trucs, en lien plus ou moins direct avec le punk DIY / Punx with brainz !
Avatar du membre
kaosyouki
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 1193
Enregistré le : 15 janv. 2007 2:30

Re: one-man band

Message par kaosyouki » 27 mai 2022 13:35

Ouais, t'as vu. J'ajouterai même que Remy Bricka fait toujours le même morceau depuis 1976. Les Ramones on fait pareil, ils sont tous morts. Doit-on en conclure que pour vivre vieux vaut mieux jouer en solo ? J'ai pas de preuves mais je pense que oui.

bub
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 973
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: one-man band

Message par bub » 27 mai 2022 14:46

Laurent NTZine a écrit :
27 mai 2022 9:40
Tu as des éléments attestant cette affirmation ou bien elle est lancée gratuitement uniquement parce qu'elle soutient ta thèse ?
gosh...
Le musée imaginaire des oeuvre musicales - Lydia Goehr a écrit : La pratique musicale au Moyen Age est demeurée fondamentalement conservatrice, pour des raisons similaires à celles qui ont été avancées au cours de l'Antiquité. On estimait que la nouveauté, l'innovation personnelle ou la créativité musicale n'avaient de valeur que si elles se conformaient strictement aux traditions de l'Eglise - et donc au corps enseignant. S'agissait-il d'une exigence irréaliste ? En pratique, réconciler le goût de la variété et de l'innovation avec des obligations sociales et religieuses n'était pas une mince affaire [...]
J'ai donc un peu déformé le propos. Soites. Mais pourquoi pas en même temps...

OK je ne vais défendre mon impression plus que ca. Je vais reconsidèrer mon point de vue ! Merci à vous ! :oops: :arrow:

Avatar du membre
moncul
zonard-e
zonard-e
Messages : 233
Enregistré le : 06 oct. 2011 10:35

Re: one-man band

Message par moncul » 28 mai 2022 7:36

Je partage les différents points apportés par tout le monde concernant la pertinence des personnes décidant de faire de la musique en solo (homme ou femme). Fred, Antoine et Yanic ont bien résumé la chose, je trouve.

Ce qui m'embête Bub - car j'ai relu plusieurs fois cet extrait d'interview d'Isabelle Alfonsi -, c'est le raccourci intellectuel que tu opères derrière ; je ne comprends pas du tout comment tu arrives à cette conclusion, et pourtant je me suis gratté la tête...

Laurent a eu raison de te demander de justifier ton argument sur le Moyen Âge : la citation que tu as apportée ne disait pas du tout la même chose.

C'est chouette je trouve que tu fouilles dans les livres et que tu te trottes les méninges, mais attention à ne pas leur faire dire n'importe quoi...

En l’occurrence, oui ça fait une dizaine d'années qu'il y a beaucoup de projets de personnes seules, pour énormément de raisons différentes, mais notamment parce que c'est le moyen le plus efficace d'exprimer ce qu'il y a au fond de soi, sans compromis, sans filtre, sans besoin de consensus avec un groupe : c'est pour ça que ces projets ressemblent tellement à celles et ceux qui les font, et que ça donne des trucs à part parfois, et moi je trouve ça magnifique, quoi de plus beau que d'avoir l'impression de sentir la personne qui se trouve derrière cette musique et d'avoir accès à son sensible ?

Et dernier point, comme moi aussi j'ai joué solo pendant près de dix ans : homme ou femme, et à moins d'avoir une confiance démesurée (c'est la cas pour une minorité, essentiellement des hommes) les personnes qui montent sur scène se retrouvent comme à poil devant tout le monde, et c'est pas facile du tout du tout. La première fois que j'ai joué seul, c'était à la Gueule Noire, à Saint-Étienne, dans le cadre du RMI Bricka Fest (eh oui, la ref de Youki, même si c'est une blague, était carrément pertinente, évidemment !), eh bien j'ai eu aussi peur que lors de mes premiers concerts ado, et ça m'a fait ça pendant une dizaine de dates. C'est très dur de jouer tout seul, et à partir du moment où je l'ai fait moi-même et me suis rendu compte de la difficulté, mais aussi du côté passionnant de la chose, j'ai développé un profond respect et une grande admiration pour toutes celles et ceux qui le font.

En tout cas, je n'ai plus le cran pour le faire, mais je tire mon chapeau aux autres !

Avatar du membre
organesfritsman
touriste
touriste
Messages : 41
Enregistré le : 13 nov. 2020 12:47

Re: one-man band

Message par organesfritsman » 28 mai 2022 8:42

moncul a écrit :
28 mai 2022 7:36
Je partage les différents points apportés par tout le monde concernant la pertinence des personnes décidant de faire de la musique en solo (homme ou femme). Fred, Antoine et Yanic ont bien résumé la chose, je trouve.

Ce qui m'embête Bub - car j'ai relu plusieurs fois cet extrait d'interview d'Isabelle Alfonsi -, c'est le raccourci intellectuel que tu opères derrière ; je ne comprends pas du tout comment tu arrives à cette conclusion, et pourtant je me suis gratté la tête...

Laurent a eu raison de te demander de justifier ton argument sur le Moyen Âge : la citation que tu as apportée ne disait pas du tout la même chose.

C'est chouette je trouve que tu fouilles dans les livres et que tu te trottes les méninges, mais attention à ne pas leur faire dire n'importe quoi...

En l’occurrence, oui ça fait une dizaine d'années qu'il y a beaucoup de projets de personnes seules, pour énormément de raisons différentes, mais notamment parce que c'est le moyen le plus efficace d'exprimer ce qu'il y a au fond de soi, sans compromis, sans filtre, sans besoin de consensus avec un groupe : c'est pour ça que ces projets ressemblent tellement à celles et ceux qui les font, et que ça donne des trucs à part parfois, et moi je trouve ça magnifique, quoi de plus beau que d'avoir l'impression de sentir la personne qui se trouve derrière cette musique et d'avoir accès à son sensible ?

Et dernier point, comme moi aussi j'ai joué solo pendant près de dix ans : homme ou femme, et à moins d'avoir une confiance démesurée (c'est la cas pour une minorité, essentiellement des hommes) les personnes qui montent sur scène se retrouvent comme à poil devant tout le monde, et c'est pas facile du tout du tout. La première fois que j'ai joué seul, c'était à la Gueule Noire, à Saint-Étienne, dans le cadre du RMI Bricka Fest (eh oui, la ref de Youki, même si c'est une blague, était carrément pertinente, évidemment !), eh bien j'ai eu aussi peur que lors de mes premiers concerts ado, et ça m'a fait ça pendant une dizaine de dates. C'est très dur de jouer tout seul, et à partir du moment où je l'ai fait moi-même et me suis rendu compte de la difficulté, mais aussi du côté passionnant de la chose, j'ai développé un profond respect et une grande admiration pour toutes celles et ceux qui le font.

En tout cas, je n'ai plus le cran pour le faire, mais je tire mon chapeau aux autres !
Purée j'avoue que se retrouver seul devant du monde en faisant un truc un peu plus introspectif ou sérieux j'en serais incapable... c'est aussi drôlement plus facile (ou lâche il faut savoir poser les mots ahah) d'avoir un truc un peu déconnant je pense.

Tiens il y a cet ancien topic avec un paquet de groupes, et déjà les références à Rémi !
viewtopic.php?f=1&t=6030

bub
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 973
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: one-man band

Message par bub » 30 mai 2022 13:41

moncul a écrit :
28 mai 2022 7:36
c'est le raccourci intellectuel que tu opères derrière ; je ne comprends pas du tout comment tu arrives à cette conclusion, et pourtant je me suis gratté la tête...
mmhh.. j'ai pris le raccourci suivant : le one man band ne privilégie pas l'approche collective. Et c'est révélateur d'une culture individualiste, parce que que faire exister des modes collaboratifs, c'est prise de tête et ca prends du temps, surtout quand dans ton entourage proche, il y a peu d'affinités. Et Alfonsi n'était qu'un tremplin à cette approche (surtout si on considère la fonction de la musique en général de la musique punk en particulier : à quoi ca sert tout ca...).
Bref, , j'ai attaqué le problème d'un point de vue abstrait, alors que j'écoute avec plaisir igor agar et autre pustules l'ardéchois dont j'ai une haute opinion par ailleurs...
Et hop !

Avatar du membre
moncul
zonard-e
zonard-e
Messages : 233
Enregistré le : 06 oct. 2011 10:35

Re: one-man band

Message par moncul » 31 mai 2022 7:34

Les projets solos, lorsqu'ils s'inscrivent dans une scène avec une culture collaborative comme la nôtre, deviennent collectifs de fait dans leur démarche. Par ailleurs, il ne faut pas confondre individualisme et individualité. Ce sont les individualités qui s'expriment dans un projet solo, pas nécessairement l'individualisme.

Un groupe de musique peut être rempli de personnes individualistes qui n'en n'ont rien à carrer de nos valeurs collaboratives. Et ça pour le coup, j'en ai rencontré un certain nombre ; ces groupes qui jouent dans le réseau DIY par défaut plutôt que par choix. D'ailleurs, certaines personnes jouant en solo sont comme ça, mais je n'y vois pas forcément de lien de causalité.

J'ajoute que - c'est un truc que je partage souvent avec d'autres personnes qui jouent en solo - quand tu tournes tout seul, tu vas davantage à la rencontre des gens qui te reçoivent, car un groupe a déjà sa sociabilité interne (complicité, blagues, etc.) et aura parfois tendance a rester davantage dans son coin. Tout seul, tu es totalement disponible à échanger, aider, etc.

ratcharge
touriste
touriste
Messages : 92
Enregistré le : 09 févr. 2022 15:26

Re: one-man band

Message par ratcharge » 06 juin 2022 11:18

Pour ajouter un autre avis, je ne serai pas étonné qu'il y ait, comme toujours ou presque, des explications d'ordre économique à la prolifération des one-man bands. Répéter à plusieurs, ça nécessite d'une part une certaine quantité de matériel (amplis, batterie, instruments...), et aussi et surtout un endroit où répéter. Or, on le sait, le marché de l'immobilier est hors de contrôle un peu partout, en particulier dans les grandes villes, les loyers des locaux de répéte augmentent donc ils augmentents leurs tarifs ou disparaissent, les squats d'activités se font moins nombreux, etc etc.

C'est quelque chose qu'on a souvent l'occasion de constater dans ce genre de milieux : dès qu'il y a un local facile d'accès et pas cher, que ce soit dans un squat ou dans le garage de quelqu'un ou autre, t'as des groupes qui se forment. Ça donne l'occasion à certain-e-s de s'essayer, par exemple, à la batterie pour la première fois, ou de faire des bœufs et de découvrir qu'ils fonctionnent bien ensemble, etc. En tout cas c'est un phénomène qu'on a observé et vécu à de nombreuses reprises avec les potes, que ce soit à Lyon, à Paris, à Melbourne ou à San Francisco.

Et donc, face à tout ça, faire de la musique tout seul, il me semble ça peut se révéler tellement, tellement moins compliqué... Tu peux juste répéter dans ton appart' avec ton ordi et un casque, quoi. Sans parler du fait que pour partir en tournée ou juste faire une date dans un autre ville, c'est là non plus pas la même logistique ni le même investissement financier : pas besoin d'un gros van ni d'un conducteur ni de payer des pleins d'essence hors de prix, tu grimpes dans un bus ou un train pas cher avec ton matos sur le dos, et c'est plié. D'autant que, si j'en crois des adeptes du one-man band qui m'en ont parlé, les défraiements sont parfois les mêmes que tu tournes tout seul en bus ou à 5 dans un van, ce qui, là aussi, doit faciliter pas mal de choses.

ratcharge
touriste
touriste
Messages : 92
Enregistré le : 09 févr. 2022 15:26

Re: one-man band

Message par ratcharge » 06 juin 2022 11:43

Ah oui et j'ajouterai que les logiciels d'enregistrement sont de plus en plus accessibles et faciles à utiliser, et que ça doit forcément jouer un rôle dans la prolifération des projets solo.

Avatar du membre
kaosyouki
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 1193
Enregistré le : 15 janv. 2007 2:30

Re: one-man band

Message par kaosyouki » 06 juin 2022 14:47

Et tu te fais pas poser de lapins pour les répèts.

Avatar du membre
moncul
zonard-e
zonard-e
Messages : 233
Enregistré le : 06 oct. 2011 10:35

Re: one-man band

Message par moncul » 13 juin 2022 12:32

Le problème est de se poser des lapins à soi-même ; ça m'est arrivé quelquefois. Parce que répéter tout seul, c'est pas drôle, donc pas toujours facile de trouver de la motivation... Je me souviens des répet aux Condo' (RIP) à Montreuil : pendant les pauses, je me retrouvais tout seul à boire des bières dans le couloir, et à guetter si y avait pas Kick, Miguel ou d'autres qui traînaient dans le coin, parce que sinon vlà l'angoisse...

C'est ce qui m'a plu en arrivant en Bretagne quand je répétais à TKDK : dès que je faisais un pause, alors déjà la brasserie était dans la pièce juste à côté du local (le piège absolu), mais en plus y avait toujours des gens en train de bosser sur des trucs et c'était assez dynamisant !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités