Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Le punk n'est pas qu'une musique ! Ici on discute de l'actualité, des manifs et des résistances en lien direct avec notre culture. "Make punk a threat again", ça vous dit encore quelque chose ?!
Nhuman punk
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 762
Enregistré le : 07 déc. 2010 20:00

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par Nhuman punk » 22 juin 2021 19:32

quand je disais l'affiche je parlais de la prog daniel, bon après je suis pas fan du dessin non plus haha

Avatar du membre
abFab
Administrateur
Administrateur
Messages : 855
Enregistré le : 27 août 2003 19:12

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par abFab » 22 juin 2021 19:55

Chéri-Bibi a écrit :
21 juin 2021 18:26
Euh, mis à part peut-être son inadéquation avec la programmation du festoche, en quoi l'affiche est sexiste ?
Et bien disons que au bout d'un moment ça va bien de tergiverser et d'ergoter... il faut parfois juste poser les choses de manière rationnelle :
la programmation c'est un club d'hommes, et l'affiche c'est une famapoil pour illustrer un club d'hommes.

(et c'est pas parce qu'on lui a mis un bout de tissus sur la poitrine et les parties génitale que ça change quoi que ce soit... c'est du pur graphisme patriarcal) (male gaze tout ça tout ça) (et quand bien même ce serait un meuf qui l'aurait dessiné)

Faut juste arrêter de mettre des corps féminins pour faire la promo, la pub, l'illustration de tout et n'importe quoi. Ils ont qu'à mettre des bidons, y'a plus de bidons sur scène que de meufs.
(a)social
Mastodon : https://mstdn.io/@abFab

"Messieurs, j'ai refait tous les calculs. Ils confirment l'opinion des spécialistes : notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu'une chose à faire : la réaliser." (Latécoère)

Avatar du membre
Chéri-Bibi
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1332
Enregistré le : 11 mars 2006 22:41

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par Chéri-Bibi » 22 juin 2021 21:23

Je suis pas fan du dessin non plus (ni de la prog d'ailleurs, bien que je ne connaisse pas tous les groupes), mais effectivement, le principal problème est donc qu'il est en inadéquation avec la programmation : on illustre un festival sur la scène duquel les femmes sont quasi absentes par le dessin d'une femme. Là dessus on est tout à fait d'accord. Ainsi que sur le fait que le dessin d'un bidon aurait été plus approprié.
Par contre, dire que c'est une "famapoil" et "du pur graphisme patriarcal" me semble totalement exagéré et hors de propos. C'est une gladiatrice dessinée avec un visage "à la manga" qui tient une guitare. Cela aurait tout à fait pu être l'affiche d'un Ladyfest sans que l'on s'en offusque (en quoi est-elle plus "famapoil" et "male gaze" que l'icône féministe Wonder Woman ?). Le probloc réside uniquement sur le fait qu'elle n'illustre justement pas l'affiche d'un Ladyfest. Condamner cette représentation graphique en soi me semble douteusement rétrograde plutôt que salutairement progressiste.

Et j'appuierais mon point de vue en montrant quelques exemples d'illustrations (dessins et photos) que l'on serait bien en peine de trouver sexistes vu à quoi elles s'appliquent :

Image
Image
Image
Image
Image
IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI
Nous tournons en rond dans la nuit et le feu nous dévore

kolonel muller
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1669
Enregistré le : 07 mai 2005 13:22

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par kolonel muller » 23 juin 2021 10:14

abFab a écrit :
22 juin 2021 19:55
Chéri-Bibi a écrit :
21 juin 2021 18:26
Euh, mis à part peut-être son inadéquation avec la programmation du festoche, en quoi l'affiche est sexiste ?
Et bien disons que au bout d'un moment ça va bien de tergiverser et d'ergoter... il faut parfois juste poser les choses de manière rationnelle :
la programmation c'est un club d'hommes, et l'affiche c'est une famapoil pour illustrer un club d'hommes.

(et c'est pas parce qu'on lui a mis un bout de tissus sur la poitrine et les parties génitale que ça change quoi que ce soit... c'est du pur graphisme patriarcal) (male gaze tout ça tout ça) (et quand bien même ce serait un meuf qui l'aurait dessiné)

Faut juste arrêter de mettre des corps féminins pour faire la promo, la pub, l'illustration de tout et n'importe quoi. Ils ont qu'à mettre des bidons, y'a plus de bidons sur scène que de meufs.
Tu as mis le doigt là où ça fait mal : une femme sur l'affiche, pas de femme à l'affiche, bien vu !
Après, les deux passages en gras me font tout de même un peu tiquer :
Le deuxième d'abord ... Il y a tout de même une sacrée différence entre exhiber le corps presque nu d'un mannequin pour vendre un pot de yaourt à la con et représenter une amazone sur la cover d'une BD ou d'un album ou sur des affiches comme celles qu'a montré Daniel ... Sinon quoi ? Un illustrateur / une illustratrice ne pourrait plus représenter de femme ? Ou alors seulement la tête, le visage ?? Ou pire ( cf, maintenant, le premier passage en gras ), il faudrait forcément que le personnage dessiné soit chastement vêtu ??? Là, désolé, mais je m'étrangle ... Que l'on juge le dessin de cette affiche très très mauvais, OK, je partage ce point de vue (même s'il comporte forcément une large part de subjectivité), mais prétendre qu'il s'agit d'une "femme à poil", heu, non, faut pas pousser ...
Mon vrai nom c'est FRED :-)

bub
pilier de bar
pilier de bar
Messages : 878
Enregistré le : 08 mars 2005 10:25

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par bub » 23 juin 2021 13:37

Et bien si on prends le rectangle délimité par le portique grec, les diagonales se croisent sur le pubis du personnage. En gros, le point central de l'affiche est le sexe du personnage, qui a des caractéristiques féminines (cheveux long, poitrine), avec un petit côté basic instinct dans l'ombre du drapé. La tête du personnage est intégrée au portique (ou peut être disparait dans le portique) et coupé au niveau du cou.
Le graphique est plutôt sympa, sinon.
Après, je me souviens à l'époque pour un festival rock d'une affiche de Coyote avec comme unique personnage une amazone rock'n'roll avec une guitare (plantureuse comme dans Little Kevin) de dos les jambes bien écartées pour asseoir la guitare et on avait pas mal glosé sur l'approche sexiste de l'affiche. (Le problème du sexisme dans l'attitude jambes écarté, c'est que pour un homme ca veut dire investir l'espace (montrer qu'on en a) et pour une femme c'est rappeler la disponibilité et l'ouverture (montrer qu'on en veut), on peut jouer des codes mais c'est comme avec l'humour, tout le monde ne comprends pas la signification).
Ceci dit, si aucune personne de construction féminine n'est offensée par cette affiche, ca ne sert à rien de trouver la petite bête. C'est comme la psychanalyse avec les symboles phalliques, quand on cherche, on trouve.

Lua
touriste
touriste
Messages : 9
Enregistré le : 29 avr. 2019 15:29

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par Lua » 23 juin 2021 17:46

Je sais pas, c'est assez relou de voir toujours les mêmes débats avec les 3 mêmes mecs se répondre et parler à la place des autres.

Pourquoi toujours représenter des meufs de cette manière, en décolleté/vêtements courts, en mettant en avant leur poitrine/leurs cuisses, pourquoi toujours les dénuder, pourquoi toujours s'en servir comme d'un accroche-regard pour faire vendre? Encore pire quand y'a même pas de meufs ou juste 1 ou 2 pour faire genre dans leur programmation. C'est un dessin fait par des mecs et destiné à des mecs c'est tout. Rien à foutre que ça ait été fait pendant 40 ans ou aussi par quelques meufs féministes sur des couvertures de bouquins. D'ailleurs dans quel but à votre avis? Il s'agirait de considérer les meufs comme des vrais êtres humains normaux à un moment et les représenter comme tel.

+ Wonder Woman a été crée pendant la 2ème guerre mondiale par...un mec, William Marston, qui explique dans la revue American Scholar en 1943 : "Not even girls want to be girls so long as our feminine archetype lacks force, strength, and power. Not wanting to be girls, they don’t want to be tender, submissive, peace-loving as good women are. Women’s strong qualities have become despised because of their weakness. The obvious remedy is to create a feminine character with all the strength of Superman plus all the allure of a good and beautiful woman."
Il a pas créé Wonder Woman dans le but de valoriser les femmes en tant que telles mais dans le but de les encourager à se réconcilier avec les traits de caractères et comportements qui sont associés à la féminité par les hommes. Selon lui la force et le pouvoir des femmes ne doivent pas nuire à leur "beauté".

Si ça c'est pas du male gaze...

Avatar du membre
Chéri-Bibi
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1332
Enregistré le : 11 mars 2006 22:41

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par Chéri-Bibi » 23 juin 2021 18:01

Lua a écrit :
23 juin 2021 17:46

+ Wonder Woman a été crée pendant la 2ème guerre mondiale par...un mec, William Marston, qui explique dans la revue American Scholar en 1943 : "Not even girls want to be girls so long as our feminine archetype lacks force, strength, and power. Not wanting to be girls, they don’t want to be tender, submissive, peace-loving as good women are. Women’s strong qualities have become despised because of their weakness. The obvious remedy is to create a feminine character with all the strength of Superman plus all the allure of a good and beautiful woman."
Il a pas créé Wonder Woman dans le but de valoriser les femmes en tant que telles mais dans le but de les encourager à se réconcilier avec les traits de caractères et comportements qui sont associés à la féminité par les hommes. Selon lui la force et le pouvoir des femmes ne doivent pas nuire à leur "beauté".

Si ça c'est pas du male gaze...
Tututut, toi t'as pas lu le dernier ChériBibi... ni l'excellentissîme The Secret history of Wonder Woman de Jill Lepore (qui devrait être bientôt traduit en VF par des camarades...). Et tu te fourvoies dans ton interprétation des propos de William Moulton Marston (car il dit exactement le contraire de ce que tu en résume). Il a sciemment créé WW pour montrer aux petites filles qu'elles pouvaient être autre chose que "le sexe faible" soumis aux hommes. C'est même une cocréation puisqu'y ont participé le dessinateur HG Peter, qui avait fait ses armes en illustrant la presse féministe américaine des années 30, et les deux compagnes de Marston, la psychologue Elizabeth Holloway Marston et Olive Byrne, journaliste issue d'une famille de pionnières du féminisme américain (sa mère Ethel et surtout sa tante Margaret Sanger, inventrices du planning familial).
Ce n'est pas pour rien que les féministes des années 70 se sont réemparés de la figure de Wonder Woman, dévoyée par DC (qui en fit la secrétaire de la Justice League...) après la mort de Marston.

Image
Image
Image

A contrario, et c'est ce que j'explique dans le-dit dernier Chéribibi, l'image célèbre "We can do it" de Rosie la riveteuse était à l'origine conçue pour être placardée dans une usine afin d'inciter les travailleuses à mettre les bouchées doubles, donc tout sauf féministe... Pourtant elle est devenu une icône féministe quand les féministes américaines se la sont réappropriés dans les années 90.

Bref, le sens des images varie avant tout en fonction de leur contexte de diffusion.

PS : et puisque tu cites une partie de cet article de 1943, voici le dessin d'HG Peter qui l'accompagnait :

Image

Mais gageons que je cause à la place des autres, là.

Image
Modifié en dernier par Chéri-Bibi le 23 juin 2021 18:39, modifié 1 fois.
IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI
Nous tournons en rond dans la nuit et le feu nous dévore

Avatar du membre
meluzine
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 677
Enregistré le : 07 nov. 2007 18:26

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par meluzine » 23 juin 2021 18:31

+1 Lua

Sinon The Slits, L7 non ce n'est pas sexiste, mais rien à voir entre vendre de la lessive et des meufs qui se réapproprient leurs corps.
Pour Despentes, pareil : "Dans cet essai où vécu et réflexion s'entremêlent, Virginie Despentes revient sur les problématiques inhérentes à ses œuvres et à sa trajectoire littéraire. Expérience de la prostitution, du trauma lié au viol et exploration des milieux et pratiques pornographiques, le texte interroge de manière frontale la sexualité féminine et la définition originelle du féminin." (Wikipédia.).
Je pense que le dessin est assez parlant du coup.

Avatar du membre
Chéri-Bibi
fait partie du décor
fait partie du décor
Messages : 1332
Enregistré le : 11 mars 2006 22:41

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par Chéri-Bibi » 23 juin 2021 18:42

meluzine a écrit :
23 juin 2021 18:31
The Slits, L7 non ce n'est pas sexiste, mais rien à voir entre vendre de la lessive et des meufs qui se réapproprient leurs corps.
C'est exactement mon propos : si la photo des Slits à moitié nues et couvertes de boue avait été une double page de Playboy, ça n'aurait pas eu la même signification.
Si le dessin de la gladiatrice à guitare avait été l'affiche d'un Ladyfest, on l'aurait regardé autrement.
IN GIRUM IMUS NOCTE ET CONSUMIMUR IGNI
Nous tournons en rond dans la nuit et le feu nous dévore

Avatar du membre
meluzine
squatteur/euse
squatteur/euse
Messages : 677
Enregistré le : 07 nov. 2007 18:26

Re: Les festivals qui n'aimaient pas les femmes

Message par meluzine » 23 juin 2021 19:43

Bah tu comparais une image qui colle au concept de "famapoil" avec des images de meufs qui posent en assumant leur corps..
C'est pas pareil..
Je suis d'accord que l'image ne choque pas trop à première vue, elle a pas les codes de bimbos non plus..
mais c'est le concept qui dérange, le fait d'avoir toujours le même genre d'image pour faire vendre..

Pour The Slits ou L7, c'est pour être rebelles, s'affranchir d'un monde qui leur demandait d'être sages..
Elles ne sont pas en train de vendre un truc pour des mecs.
Elles sont en train de se mettre en avant pour se qu'elles font en se moquant des codes qu'on leur impose.

Sinon pour un Lady fest, elle aurait été trop culcul la gladiatrice.. Je la trouve niaiseuse cette image en fait.
Maintenant imagine plutôt la photo de The Slits pour le festival avec la prog en dessous.. Ca ne colle pas..
Et là je le vois le conditionnement par le marketing.

Tiens en parlant d'images qui pourraient illustrer un Lady fest ! Avez-vous été voir les dessins qu'à posté Glittoris ?
Ils sont vraiment chouettes, et je pense qu'ils représentent plus les dessins pour un Lady fest ;)
Moi c'est des dessins comme ça que j'aimerais voir sur des affiches, ça changerait un peu.

Post : viewtopic.php?f=19&t=20582
Et son site internet : https://glittoris1312.wordpress.com/
Modifié en dernier par meluzine le 23 juin 2021 21:34, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités